Jeudi 8 octobre 2020

La sécularisation

Le défi de la sécularisation appelle un surcroît de foi chez les chrétiens, et d’abord chez les prêtres. À ce monde-là, le nôtre, le Christ offre le salut, la vérité, une authentique libération ; l’Esprit saint poursuit son œuvre de sanctification ; la Bonne Nouvelle garde sa force ; la conversion est possible, elle est nécessaire. Oui, comme je le disais récemment à vos confrères suisses, dans un contexte autre, mais qui a des points communs avec le vôtre comme société d’abondance, plus le monde se déchristianise, plus il est atteint par l’incertitude ou l’indifférence, plus il a besoin de voir dans la personne des prêtres cette foi radicale qui est comme un phare dans la nuit ou le roc sur lequel il s’appuie.

(Discours du pape Jean-Paul II aux prêtres et aux séminaristes, № 4, 11 septembre 1984.)

Prière missionnaire

Reste avec nous

Reste avec nous, Seigneur, accompagne-nous même si nous n’avons pas toujours su te reconnaître.

Reste avec nous, parce qu’autour de nous les ombres s’épaississent, et tu es la Lumière ; dans nos cœurs s’insinue le découragement, et tu les fais brûler à travers la certitude de la Pâque.

Nous sommes las de la route, mais tu nous réconfortes par la fraction du pain pour annoncer à nos frères qu’en vérité tu es ressuscité et que tu nous as confié la mission d’être des témoins de ta résurrection.

Reste avec nous, Seigneur, lorsqu’autour de notre foi catholique s’élèvent les brumes du doute, de la fatigue ou des difficultés : Toi qui es la Vérité même en tant que révélateur du Père, éclaire nos esprits avec ta Parole ; aide-nous à sentir la beauté de croire en toi.

« Reste avec nous, car le soir tombe et le jour déjà touche à son terme » (Lc 24, 29).

(Discours du pape Benoît XVI lors de la Ve conférence générale de l’épiscopat latino-américain et des caraïbes, № 6, 13 mai 2007.)