Mardi 27 octobre 2020

Les idéaux missionnaires

La ferveur et l’engagement missionnaires effectivement renouvelés doivent entraîner la jeunesse à percevoir, au milieu des nombreuses voix discordantes de la société moderne, l’aimable, mais fort appel du Christ. Les jeunes doivent être encouragés à accueillir cette merveilleuse invitation : le suivre en générosité et amour en sacrifice et joie — abandonner actuellement toutes choses, aller et propager l’Évangile du salut.

Renouveler les idéaux missionnaires veut dire surtout pénétrer chacun de la certitude que la nature de l’évangélisation est claire comme le jour. Comme l’a écrit Paul VI : « Il n’y a pas d’évangélisation vraie si le nom, l’enseignement, la vie, les promesses, le Règne, le mystère de Jésus de Nazareth Fils de Dieu ne sont pas annoncés » (Evangelii Nuntiandi, № 22). Oui, évangéliser signifie porter la Bonne Nouvelle

  • toutes les couches de l’humanité, cela veut dire transformer l’humanité du dedans et la rendre nouvelle. L’évangélisation, et par conséquent toute l’activité missionnaire, consistent à proclamer clairement que le don de la grâce et de la miséricorde de Dieu a son fondement en son Fils bien-aimé, que le salut est en Jésus-Christ.

Le missionnaire se met en route pour diffuser un message d’espérance et d’amour fraternel et, dès le début, il sait tout au fond de son cœur qu’il ne saurait annoncer le nouveau commandement du Christ sans promouvoir également le véritable, l’authentique progrès de l’homme, avec justice et dans la paix.

(Message du pape Jean-Paul II au congrès national missionnaire d’Irlande, 22 avril 1979.)

Prière missionnaire

N’ayez pas peur !

Jésus, toi le Fils bien-aimé du Père, nous te louons pour l’amour que ton Cœur Sacré nous révèle.

Transpercé pour nous, il est devenu fontaine de joie et source de vie éternelle.

Jésus, l’invocation de ton Nom nous pacifie et nous garde dans l’espérance. Toi, l’amour, l’amour non aimé, Seigneur Jésus nous croyons en toi, nous te louons et nous t’aimons.

La puissance de ton amour surpasse toute connaissance et tu peux nous donner infiniment plus que nous ne pouvons demander.

Nous te prions pour les enfants et les jeunes : qu’ils avancent dans la vie guidés par la foi et l’espérance.

Qu’ils ouvrent leur cœur aux appels du « Maître de la Moisson ».

Nous te prions pour les familles unies et pour toutes celles qui sont en difficulté.

Nous confions nos malades à ton Cœur plein de tendresse et à ta miséricorde tous ceux qui vivent loin de toi.

Cœur de Jésus, toi qui par ta Croix a vaincu toutes divisions, donne la paix à notre monde et renouvelle en notre cœur le désir de répondre fidèlement à la richesse débordante de ton amour miséricordieux qui ne cesse de nous dire : « N’ayez pas peur ! ».

(Saint Jean-Paul II, 1994.)

(http://www.spiritualite-chretienne.com/Jean-Paul_2/prieres.html)