Mercredi 14 octobre 2020

Les premiers artisans d’un renouveau authentique

Les premiers promoteurs de la condition de disciple et de la mission sont ceux qui ont été appelés « pour être avec Jésus et être envoyés prêcher » (cf. Mc 3, 14), c’est-à-dire les prêtres. Ils doivent recevoir, de manière préférentielle, l’attention et le soin paternel de leurs évêques, parce qu’ils sont les premiers artisans d’un renouveau authentique de la vie chrétienne au sein du Peuple de Dieu. Je veux leur adresser une parole d’affection paternelle, en souhaitant que « le Seigneur soit leur part d’héritage et leur coupe » (cf. Ps 16, 5). Si le prêtre a Dieu pour fondement et centre de sa vie, il fera l’expérience de la joie et de la fécondité de sa vocation. Le prêtre doit être avant tout un « homme de Dieu » (1 Tm 6, 11) qui connaît Dieu directement, qui a une profonde amitié personnelle avec Jésus, qui partage avec les autres les sentiments du Christ lui-même (cf. Ph 2, 5). C’est uniquement de cette manière que le prêtre sera capable de conduire les hommes à Dieu, incarné en Jésus Christ, et d’être le représentant de son amour. Pour

accomplir sa tâche très élevée, le prêtre doit posséder une solide structure spirituelle et vivre toute sa vie animée par la foi, par l’espérance et par la charité. Il doit être, comme Jésus, un homme qui cherche, à travers la prière, le visage et la volonté de Dieu, et qui soit attentif également à sa préparation culturelle et intellectuelle.

(Discours du pape Benoît XVI lors de la Ve conférence générale de l’épiscopat latino-américain et des caraïbes, № 5, 13 mai 2007.)

Prière missionnaire

Ton Cœur, Ô Christ, ancre de notre espérance !

Seigneur Jésus, tu es notre Sauveur et notre Dieu !

Fais que notre regard ne se fixe jamais sur d’autre étoile que celle de l’Amour et de la Miséricorde qui brille sur ta poitrine.

Que ton Cœur soit donc, ô notre Dieu, le phare lumineux de la foi, l’ancre de notre espérance, le secours toujours offert dans notre faiblesse, l’aurore merveilleuse d’une paix inébranlable, le soleil qui éclaire nos horizons.

Jésus, nous nous confions sans réserve à ton Divin Cœur. Que ta grâce convertisse nos cœurs. Par ta miséricorde, soutiens les familles, garde-les dans la fidélité de l’amour.

Que ton Évangile dicte nos lois. Que tous les peuples et les nations de la terre se réfugient en ton Cœur très aimant et jouissent de la paix que tu offres au monde par la source pure, d’amour et de charité, de ton Cœur très miséricordieux. Amen.

(Saint Jean-Paul II, 1994)

(http://prieres-catholiques.blogspot.com/2012/10/coeur-o-christ-ancre-de-notre-esperance.html)